Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Jeu 24 Mai 2007 - 23:02

Rappel du premier message :

Bin voila je le fais, je me doute que genre deux personne le liront mais bref ...
Ceci est un morceau, cour éxtrait, de ''La sphére du néant'', l'une des Chroniques les plus aboutis du monde que j'ai créer. Il éxiste d'autre Chronique tel que ''La guerre du Désastre'' et ''Les Sphéromondes'' mais vue que je suis le seul écrivain, vous étes pas prés de voir un de ces livres en librairie !!!

Donc je vais rien éxpliquer car pour l'instant, c'est inutile, juste les détails qui vous aiderons a comprendre cette éxtrait !
ET le but de cet extrait est quant a lui de montrer qu'on peu faire des belles choses (certes violente) avec juste des mots ^^

Donc:
Contexte: Nevik, le héro, participe a un grand tournoie (pas besoin d'en savoir plus)
Son ennemie du jour est Clorik, imaginez un géant de 2mètres battit comme un mur et dont l'arme est une énorme boule a pique de la taille d'un ballon de basquet accroché a une grosse chaines ! Ça situe bien le personnage !
Ensuite, le ''Bouclier d'Enorad'' est l'arme secondaire de Nevik, c'est un Bouclier Serpent, c'est a dire un bouclier dont le centre est relié a une chaine ensorcelé et un rotor accroché a un gantelet ! L'utilité ? On peu envoyer le bouclier dans les air et s'en servir d'arme puis le récupéré comme un gros yoyo !


Bonne lecture ^^


Spoiler:
Lorsqu’il fit son entrée dans l’arène, une étrange fumée violacée était répandu de toute par. De nombreuse trace de brûlure s'étaler sur le sable à quelque pas de la porte. Il s’aperçut alors que les combats de mage avait eux aussi lieu dans l’arène principal, et que le dernier avait dû être particulièrement intense.
La brume violette lui voilant le champs de bataille était un handicap de taille, mais d’un autre coté, cela ralentirait encore plus son adversaire qu'il savait déjà très lent...
Erreur…
Un cliquetis attira son attention sur sa droite et un énorme boulet transcenda la brume pour venir se figer dans le mur derrière lui. Nevik, à terre, avait eu le réflexe qui sauve, mais le boulet avait déjà disparu traîné par sa chaîne.
Son ennemis ne se soucier que peu de ne pas le voir, ce qui importé pour lui était que son arme le touche, avec assez de puissance pour le mettre KO d'une attaque !
Un autre cliquetis suivit d’un assaut d’une vitesse effarante fendit l’air au dessus de ses oreilles.
Toujours allongé au sol, Nevik n’osait bouger de peur de s’exposer à cette attaque dévastatrice. La chaîne passa plusieurs fois au dessus de sa tête et soudain, les assaut stoppèrent.
S'ensuivit un sifflement lourd et puissant. Bientôt la brume forma un tourbillon autour de Clorik. Une tornade violette et violente dont le créateur était au centre.
Peu à peu la fumée monta et Nevik pu enfin deviner où se trouvé l’assaillant. Il envoya son bouclier à l’assaut et celui-ci s’enroula autour des pieds de la tornade pour la tirer violemment en arrière. Le boulet échappa aux mains de son maître et vint s’écraser contre le mur Ouest de l’arène.
Une occasion en or, Nevik se leva comme un lièvre tout en ramenant le bouclier d’Enorad à lui et fonça dans la fumée, il abattit son épée sur ce qui aurait du être une jambe mais ne rencontra que de la terre et du sable.
Clorik, quant à lui, courait déjà pour récupérer son instrument afin de l’abattre au travers de la fumée, mais Nevik avait sentit le coup venir et il se projeta sur le coté n’évitant que de peu une attaque directe écrasante.
Il courut ensuite vers l’ennemi enfin en vue.
Celui-ci eu un sourire et lorsque Nevik abattit son épée en direction de son épaule, il leva simplement la chaîne et y bloqua la lame. Un tour de bras suffit pour voir Nevik désarmé. il fut ensuite remercier de son assaut par un coup de poing en plein visage.
Ejecté en arrière, il dut éviter de se faire écraser par le boulet meurtrier, et ensuite par la botte du guerrier.
Reprenant ses esprit et oubliant alors toute stratégie, Nevik fonça droit sur l’homme puis se lanca entre ses jambes à l’improviste tout en roulant sur lui-même. Clorik n’eu pas le temps de retourner que la lame fraîchement récupéré par Nevik lui trancha une bonne partit du dos.
Il tenta d’écarter Nevik d'un coup de chaîne mais celui-ci était trop prés, il attrapa l'arme et tira Clorik vers lui avant de lui écraser son bouclier sur le nez avec toute sa force. Le guerrier tomba au sol dans une gerbe de sang et ne se releva pas. Trois attaque avait suffit à le vaincre.


Et le combat suivant !

Spoiler:
Cinquième journée et quarts de finale.
Huit mages avaient combattu durant la matinée pour ne désigner que quatre demi-finaliste et maintenant, midi sonnant, c’était au tour des huit derniers combattant de s’affronter dans l’arène pour les mêmes raisons.
Les conditions climatiques ne s’étaient guère améliorées depuis la nuit dernière. De grand éclair continué de strier le ciel et une lourde pluie rendait le sol glissant et les habits lourds.
Des conditions idéales pour un démon ne portant ni vêtement ni arme, et pouvant voler au dessus de la boue. Nevik ne savait pas du tout comment il allait pouvoir vaincre son opposant, et l’angoisse de perdre un membre sous la fureur de la créature l’empêcher de penser librement.
En plus de cela, il passait en dernier et c’est l’angoisse au creux des reins qu’il attendit que la quatrième bille glisse, sonnant le combat fatidique. Lorsque celle-ci arrivât ce fut comme un poids supplémentaire s’écrasant sur son estomac.
Plus de place pour faire marche arrière, il avançât donc, l'arme à la main et entra dans l’arène obscure. Celle-ci semblait vide mais un éclair qui s’écrasa sur un paratonnerre non loin illumina son affreux adversaire plus noir que la nuit la plus profonde. Celui-ci ce tenait au centre de l’arène, bras en croix et sourire vicieux accroché aux lèvres.

Le démon étendit alors ses puissantes ailes et d’un coup sec, fit un bond en arrière de trois mètre. Nevik se plaçât alors en posture défensive prés à parer toute attaque tandis que Rëorall sauta en l’air les bras toujours croisé. Dans un claquement sonore, il déploya la voilure de ses appendice dorsale et plongea droit vers le guerrier. Celui-ci plongea de coté mais le démon réussi à lui attraper une jambe et le balançât violemment contre le mur.
Une douleur fit taire sa respiration et d’un regard rapide, il vit le démon repartir à l’assaut, toujours aussi rapide et implacable. Empêtré dans la boue et le souffle coupé, Nevik se fit happer la gorge par la main du démon qui le plaqua contre le mur.

- C’est tout ce que tu peux faire misérable humain ?! Tu ne mérites même pas que je t’affronte pauvre larve !

La voix de Rëorall était semblable au crissement d’une craie. Horriblement aigu et désagréable.
Afin de se soustraire à la prise, Nevik élança un bras vers sa ceinture et agrippa la dague de Cram le plus discrètement possible. Il perçut dans le regard du démon une lueur d’interrogation, certainement dut à la réflexion du traitement qu’il allait lui faire subir. Mais Nevik n’était pas décidé à lui faciliter la tache, il élança son bras et parvint à planter la dague au creux des côtes de Rëorall. Il hurla de douleur, lâcha prise et envoya une énorme gifle au visage du guerrier qui partit s’écraser dans la boue. Le monstre empoigna la dague et tenta de l’arracher mais une intense douleur lui déchira les entrailles. Nevik se releva et lui lança d’un air moqueur.

- Si tu sais ce qu’est un hameçon, je te conseil de lacher cette dague, tu risque d’y perdre plus qu’un peu de peau, sale bête !

Une fureur indescriptible s’empara de Rëorall qui courut sur Nevik pour le dépecer. Mais alors qu’il allait l’attraper une nouvelle douleur lui déchira la cuisse stoppant son assaut. Un bouclier à dent de scie dissimulé dans la boue et relier directement au bras de son adversaire venait en effet de lui trancher une bonne partit de la jambe.

Nevik savait qu’il aller un peu loin, mais il sentait que ce démon n’était pas prés à respecter les termes du tournoi, et que s’il le désirait, il le tuerait ici et maintenant sans aucune hésitation. Le bouclier d’Enorad revenu à son bras, il l’envoya directement sur l’une des ailes de son ennemi afin de l’immobiliser complètement mais celui-ci attrapa la chaîne sans peine. Il gratifiât le combattant d’un sourire obscène et s’envola tout en l’emportant avec lui. L’épaule gauche de Nevik manqua de se déboîter sous le choc mais elle tint heureusement bon.
Le sol semblait trop loin à son goût et soudain, le démon tira vivement sur la chaîne ce qui éjecta Nevik à sa hauteur, puis il lui écrasa son pied au milieu du ventre pour le pousser vers le sol. La chute parut durée une éternité et l’atterrissage une seconde. Même si la boue lui évita la mort, Nevik ne parvint pas à se relever, ni même à bouger d’ailleurs. La douleur envahit chaque particule de son être et brouilla jusqu'à sa vision. Mais plus que le choc, ce qui le faisait souffrir était de savoir qu’il avait perdu. Que son adversaire l’avait touché quatre fois et que le dernier assaut réglerait la question. Plus personne vers qui se tourner. Il attendit l’implacable assaut de Rëorall, flottant quelques mètres au dessus de lui.

Le démon hésita à mettre son adversaire à mort, il lui avait tout de même bien entaillé la jambe. Il devait payer ! Nul ne devait pouvoir se vanter de l’avoir blesser ! Et ce poste stupide de mercenaire ne l’intéressé pas. Un ordre est un ordre, mais nul ordre ne surpasserait son honneur ! Il décida donc que ce jeune guerrier allait mourir ! Il fit claquer ses ailes contre la pluie et le vent et s’éleva loin au dessus de l’arène. Là-haut tout était silence, il s’apprêtait à plonger pour réduire son adversaire en bouilli.

Nevik leva les yeux au ciel, prés à recevoir son châtiment comme un vrai combattant. Rëorall n’était plus qu’un point dans le ciel. Un point qui commença rapidement à grandir. Il fonçait droit sur lui ! Mais soudain… Une énorme explosion déchira l’arène des fondateurs, illuminant les murs, la foule et la ville… Un éclair tout proche.
Nevik réouvrit les yeux, il était vivant et à quelque centimètre de sa tête gisait l’un des bras de Rëorall et le reste de son corps tapissait probablement la foule ! Trop heureux de vivre pour se demander comment, il se laissa porté par l’épuisement et s’endormit.







Voila, si ça vous a plut et que vous en voulez plus, Bah demandez !
Pis si vous voulez en savoir plus sur le monde d'Auraglarad, de ses dieux, ses héros, ses légendes, ses peuples, ses trésors et ses secret, bah suffit de demander

:cheers:

A tchou !


Dernière édition par Elfe des champs le Lun 25 Fév 2008 - 19:21, édité 2 fois
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Omega le Ven 8 Juin 2007 - 21:26

Ouaiii on veut la suite !! ^^
avatar
Omega

Masculin Nombre de messages : 2629
Age : 23
Date d'inscription : 03/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  cgdb le Ven 8 Juin 2007 - 21:49

à vrai dire, je n'ai pas encore vraiment pris le temps de lire tes extraits de ton livre (j'ai vraiment honte !), j'ai beaucoup de chose à faire en ce moment, et j'aime bien lire, mais à tête réposée seulement, ce qui n'est pas vraiment le cas en ce moment...

_____________________
Revenons au principe de base d'une signature :
Signé cgdb
avatar
cgdb
Retraité

Masculin Nombre de messages : 3933
Age : 24
Date d'inscription : 03/05/2007
Localisation : l'eau qu'a Lise à Sion (elle est drôle, hein ?)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Stenodyon le Ven 8 Juin 2007 - 21:56

Waou, superbe ce combat !
A part une ou deux très légères répétitions en plus que tu a souvent confondu -é, -er et -ait.
Mais la plus grosse faute c'est ça :
au ambition victorieuse.
donc en fait c'est un mélange de
aux ambitions victorieuses.
et
à l'ambition victorieuse.

Alors boire ou conduire il faut choisir
enfin, peut-être pas boire ou conduire mais en tout cas il faut choisir ;)
Bonne chance pour la suite (tu réécris tout ou tu copie/colle ?)
avatar
Stenodyon

Masculin Nombre de messages : 114
Age : 23
Date d'inscription : 25/05/2007
Localisation : Dans ma chambre a manger des 'becs !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Ven 8 Juin 2007 - 23:08

je copie colle et ce texte date de l'an derniern d'où un leger manque d'application du a l'époque !

Mais bon, on accepte !
Pis les faute de type ''mot mal employé'' je les virerais à la relécture finale, donc pas demain quoi !

Mais si un diplomé de littérature veux corriger mes textes, qu'il se dénonce tous de suite !
Cela me serait d'un grand secours !
Car même si j'ai l'imagination fertile, je n'ai jamais prétendu étre un grand écrivain.. Hhuuu

:cheers:
La suite tt a l'heure, quant j'aurais le temps de la découper ^^
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Kaïreita‡Aisuru le Sam 21 Juil 2007 - 23:44

J'adore ! C'est le genre de livres que j'aime ! ( avec les mangas :D )
avatar
Kaïreita‡Aisuru

Masculin Nombre de messages : 916
Age : 22
Date d'inscription : 19/07/2007
Localisation : In Darkness ! Yeah ! I\'m Dark ! o_o Nan, oublies !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Lun 25 Fév 2008 - 19:23

Hello there !!

Je up le dernier topic de cette sections !
Le mien ^^


voilaaaaaa une petite chronique traitant de la naissance de l'un des héros de mon univers, mais ne vous attendais pas a en apprendre plus sur lui avant des siécles et des siécles !!

mwahahahah

Et voila une petite chronique toute neuve ^^ :

Spoiler:
C’était il y a deux jours..
Au beau milieu de la nuit !
Une nuit sans lune et sans espoir..

Notre ville, Nabarta, est pourtant une cité forte de centaine de valeureux guerrier !
Et protégé par les treize portes et leurs gardiens.. Mais nous n’avons rien pu faire !
Les hordes de Nygor sont arrivées de toute part !
Pas plus d’une quinzaine par porte..
Bien assez pour tuer chacun des gardiens sans aucune pitié..
Une tache aisé pour eux..

La Cinquième porte à été la première à être prise par les démons, nos troupes ont donc foncé au front pour contenir l’assaut.. Cinq cent homme contre vingt démon.. Une petite victoire qui nous a coûté la ville entière..

Les bêtes ont passé les douze autres porte en même temps et nous ont bloqué a l’extérieur de la ville..
Nous avons été si bête..
Les cries et hurlement de la ville en flamme..
La rage et la douleur dans le cœur..
Nous avons essayé de reprendre la ville..
Impensable folie..

Avant le levée du soleil il ne resté rien…
Nabarta, capitale du Golfe noir..
Perdue a jamais..
Nygor tomberas !!

Le lendemain nous avons pris des vivres..
Le peu que nous pouvions trouver dans les décombres de notre cité..
Nous avons aidé les survivants, et a notre grande surprise, deux gardiens des portes étaient encore en vie..
Mais plus aptes à garder quoi que ce soit avant bien longtemps..
Après les comptes, plus de milles survivant parsemé la ville..
Le compte des soldat nous renseigna sur notre nombre..
Deux cent quinze hommes..
C’est peu..

J’ai pris le commandement, moi Jordraid..
Petit capitaine de garnison promus général d’une armée de blessé déprimé..
Déprimé mais plein de rage et de haine !
Pourquoi Nygor nous avait elle attaqué ?
La question était de taille..
Nygor n’est même plus sensé existé depuis des millénaires..
C’est du moins ce que crois les Fondateurs..
Ce que tout le monde crois par delà les terres d’Auraglarad..
Mais nous les hommes de la terre de Myrkul, savons ce qu’il en ai..
Les démons des ages anciens vivent toujours et attendent dans leurs cité délabré..
Nous n’avons pourtant jamais attenté a leur existence..
Ou même jamais tenté de prouver leur existence au monde !
Cet assaut ne rime a rien !!
Mais ils le payeront !

J’ai laissé sur place trente soldats pour veiller et surveiller les survivants !
Et c’est fort de seulement cent quatre-vingt cinq hommes que nous partons à l’assaut de l’inconnue..
Car nul homme avant n’avait jamais attaqué la cité de Nygor !
Repère des pires démons de l’existence !
De connaissance humaine..
La ville fut bâtie sur la montagne, façonnant les rocs comme autant de tours et donjons !
Et seul les enchanteresse fée du Grand lac..
Aujourd’hui disparu a jamais !
Avaient tenté un assaut sur la ville maléfique !

Etant donné la disparition de ces dernières..
Et la transformation de leur forêt en champs d’arbre mort..
Je doute qu’elle gagnèrent cette bataille..
Néanmoins, c’est guerre de l’Ancien Age ont mainte fois prouvé que même les plus faibles peuvent gagner !
Aujourd’hui Nabarta est tombé..
Demain ce sera Nygor !
Inutile de faire appel au Fondateur..
Il ne nous croirons pas, et notre cité n’est pas sous leur tutelle..
Ce qui implique des relations diplomatique plutôt tumultueuse..
Mais un de leur mage nous aurait pourtant été d’une grande utilité..
Nous ferons sans !
Fort de cent soixante-dix hommes !!
Quinze étant mort durant la route..

La peur nous tiens, mais nous avançons, depuis deux jours maintenant..
La route est longue..
Et la position géographique de la cité un mystère..
Mais la haine est vive !
Je peux la sentir !!
Et je m’en servirais !!!

Cela fait maintenant tellement de jour que nous marchons que j’en ai perdu le compte..
Au travers des Terre morte du Golfe Noir..
La route est longues..
Le gibier rare..
Les vivres épuisé depuis longtemps..
Nous avançons..
Fort de moins d’une centaine de soldats..
J’ai également perdu le compte des pertes en voyage..

Quant soudain, la Cité maudite est en vue !!
Incroyable !!!
Impossible…
Nygor n’est point une cité conçut sur une montagne..
Mais une cité si grande qu’elle ressemble à un morceau de la montagne..
Une extension quasi naturel des Monts de Pierre..
Des créatures volent en tous sens au dessus de ses milliers de tours..
Comment un tel lieu a-t-il pu naître ici..
Nous sommes moins de cents..
Ils sont probablement des centaines de millier..
Chacun d’eux capable d’en vaincre des centaines comme nous..
L’homme ne peut pas vaincre autant de folie..
Même les Fondateurs vont périrent..
Que faire maintenant que nous sommes arrivé ici..
Je n’ai point d’ordre à donné que déjà détale dans mon dos la moitié du reste de notre ridicule armée..
Apeuré, effrayé, ils crient et fuient..
Bien trop fort, pas assez rapidement..
Leurs cris alerte les sentinelles de Nygor..
Nous sommes perdus..

Je saisis mon épée !
Sachant qu’un soldat de Nabarta meurt l’arme à la main et face à son adversaire !
J’arrache mon plastron, défait mes épaulière, jet mes chausses..
Une armure ne sert plus qu’à ralentir quant l’ennemie à la force de vous couper en deux d’une seule main !
Les créatures approchent..
Lentement, par les airs et sur la terre..
Nous ne sommes plus qu’une quarantaine l’arme et le bouclier à la main, l’armure au pied !
Quarante valeureux soldats de Nabarta venue venger leurs morts d’un sort cruel et sans but !
Un homme à ma droite nous hurle ‘’Le premier qui en tue cinquante aura le droit à une bière offerte ce soir !’’
Nous rigolons en cœur alors que les hordes de la mort foncent sur nous !
Elles sont là !
Charge comme si Myrkul lui-même les menacer de ne point ralentir !

Le choc est énorme !
Un grand démon noir au bras disproportionné sépare notre escouade d’un unique coup d’épaule !
D’une roulade agile, je me remets sur mes jambes pour tomber nez à nez avec une affreuse créature !
Le monstre dépourvu de tête ne semble n’être qu’un aggloméra de bras accroché à une sphère !
J’ignore si la bête aurait de quoi me dévorer, mais ses griffes aussi longe que mes avant bras m’indique que me découper ne sera pas un problème !
Je m’esquive donc d’une seconde roulade, et fort de mon appui au sol, lui sectionne net deux mains griffues !
Tout est flou autour de moi !
J’entend les cries, je vois les éclats de sang, je piétine dans ce qui reste de mes hommes !
La créature au multiple appendice m’agrippe alors la jambe..
Je trébuche, attiré sous elle..
Finalement elle avait bien une bouche..
Un horrible trou béant sous ce qui correspond à son corps..
En glissant vers sa gueule, je remarque prés de moi le visage de l’homme qui avait plaisanté tout à l’heure..
La tête tranché encore coincé dans son casque..
Par désespoir de cause j’attrape le casque et l’enfonce dans le gosier de la créature..
Je fis ensuite tourner l’heaume de fer entre mes mains !
Les ailettes de la pièce d’armure déchirèrent la bouche de la créature qui se tordit de douleur !
L’occasion rêvé !
Je me relève et d’un coup d’œil d’un quart de seconde, m’aperçoit que tout les regards sont tourné vers moi..
Aucun de ces regards n’est humain hélas..
Mourir l’arme à la main, voila mon unique désir..
Je saisi alors une petite hache de lancer planté dans le crâne d’une créature morte !
Et de mon autre main une épée courte taché d’un sang à la couleur peu ordinaire..

Je suis là..
Debout au milieu d’un nombre incalculable de créature..
Elles doivent sûrement se marrer tiens !
Elles auraient tord de ne pas le faire…
La petite hache dans ma main droite pèse son poids..
Je suis épuisé..
Je la lance !
Un trait vif et puissant qui pars s’incruster directement dans le crâne d’une grande créature humanoïde..
Il y eu un éclair lumineux et.. Le crâne explosa à l’impact !
La créature apparemment mort vivante s’effondra sur le sol devant le regard médusé de ses compagnons..
Mon dernier jet aura été un coup de maître..
Je ferme les yeux et attend ma sentence..

Mais rien..
La mort m’aurait elle oublier sur le champs de bataille ?
J’ouvre un regard énigmatique qui n’avait rien a envier a celui de l’assistance..
Plus un bruit, plus rien…
Les monstres me regarde, ne bouge pas, attendent !
Putain mais elles attendent quoi ?
A moins que..
Non c’est impossible d’avoir autant de chance.. ?
Je ne peux y croire..

Selon la croyance populaire, les démons utilisent une unique race de créature pour contrôler leur armée sur le champ de bataille !
Les Lyches !
D’anciens grand mages mort et ressuscité grâce a leur magie..
Des zombies à ceci prés que les Lyches sont infiniment plus intelligentes que n’importe quelle autre créature morte !
Infiniment plus vicieuse et puissante aussi !
Des qualité rêvé pour un chef de rang, d’autant plus que les Lyches sont réputée immortelle..
Immortelle à un certain degré en fait…
Car comme toute créature du malin, elles craignent plus que tout l’argent..
Ce pourrait il donc que cette hache soit de ce précieux métal !
Et que le seigneur Lyche de ce bataillon de démon soit mort à son contact.. ?
Si c’est bien le cas, je dois être le seul homme d’Auraglarad à avoir vaincu une Lyche d’un coup d’un seul !
Incroyable !

Les créatures me fixent..
Puis tournent le regard..
Et s’en vont vers leur cité infernale..
Me laissant seul face à la peur..
Non..
Pas la peur !
La gloire !!




PS: avoir 20 ans et étre illétré n'est pas forcément incompatible !
Ne noté donc point les fautes, je n'ai pas relu ^^
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  WatZ le Mar 26 Fév 2008 - 11:53

salut elfe des champs , il faudrait que tu t'inscrive sur mon forum de roman , je pense que tu deviendrai vite tres bon et que tu as un grand avenir dans l'ecriture ^^ mon forum s'appelle Write&Read tu le trouveras dans la section Pub de pivot land ^^

A toi de voir.
avatar
WatZ

Masculin Nombre de messages : 696
Age : 24
Date d'inscription : 28/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Mar 26 Fév 2008 - 13:05

je vais y penser, mais je n'aurais absolument pas le temps de lire les autres écrits du forum, c'est un problème ?
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Myst le Mar 26 Fév 2008 - 13:23

pas vraiment a mon avis(je suis le 2e admin)mais sa serait mieux que tu les regardes quand même surtout que les notres sont pas super long comme le tien^^

Myst

Masculin Nombre de messages : 1583
Age : 22
Date d'inscription : 07/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Mar 26 Fév 2008 - 13:41

je jetterais un oeil ce soir !
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  PivotFlash le Dim 23 Mar 2008 - 22:22

superbe, je n'ai pas encore tout lu mais le genre héroïk fantesie.j'adort !


je suis fan ! (deja ^^)

_____________________
Pivot Flash
avatar
PivotFlash
Retraité

Masculin Nombre de messages : 2338
Age : 23
Date d'inscription : 22/09/2007
Localisation : hum...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  zombi le Dim 23 Mar 2008 - 22:38

C'est pas mal
tu devrais sortir un bouquin :yes:

PS:en francais on travaille sur l'eroic fantaisy justement(et c'est vraiment chiant^^ :D

zombi

Masculin Nombre de messages : 1936
Age : 21
Date d'inscription : 08/03/2008
Localisation : atchoum!!!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon Roman: Les Chronique d'Auraglarad (extrait)

Message  Elfe des champs le Lun 24 Mar 2008 - 20:35

Si seulement c'était si simple..

Mais si ça plait je peux toujours le donner sur le net, ceux qui aime en profiterons ^^
avatar
Elfe des champs

Masculin Nombre de messages : 2106
Age : 30
Date d'inscription : 28/04/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum